22 décembre 2009

Claude François - Le téléphone pleure

Le vin blanc acheté, mes cheveux lissés, me revoici.

Entre temps, Eliott m'a appelée : Nassim et lui souhaiteraient me voir ce soir. Par conséquent, j'essaierai de rentrer chez moi vers 3h afin de passer la fin de soirée en leur compagnie. Il a été décidé également qu'ils viendraient lundi prochain, afin de goûter au LSD en ma compagnie. Il va donc falloir que j'en achète à nouveau. Décidément ! J'espère qu'ils ne me demanderont pas d'avancer le prix, car j'ai plein d'autres achats à faire, et ma carte bleue a les larmes aux yeux.

Il me tarde de sortir rejoindre Geoffrey ; j'ai de plus en plus de mal à rester cloîtrer chez moi. Nous irons probablement boire un Long Island à l'Indiana, puis nous descendrons la bouteille de vin blanc chez lui. Il vit face à la Tour Eiffel, donc autant dire que ce sera un plaisir de m'y rendre ! Paris me charme tant... Le simple fait de m'y promener me met en joie. Evidemment, j'exclue de mes balades les sinistres arrondissements fort déplaisants, tels le XIII, le XXe, etc. Ils sont si laids, si mal fréquentés, je ne m'y sens pas à mon aise.

Bon, je vais me maquiller, et probablement me sustenter par la suite.

Posté par LowReal à 19:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Claude François - Le téléphone pleure

Poster un commentaire